Chaturbate : je me touche en cam

Après m’être bien chauffée toute la soirée devant les profils libertins sur Madintouch.com, je me connecte à mon compte Chaturbate. Vous connaissez ? Le fameux site de webcam gratuit ? Le principe est simple : on s’exhibe sur une room, des voyeurs (viewers) se connectent. On peut discuter avec eux et, cerise sur le gâteau, les viewers peuvent vous envoyer des tokens (monnaie virtuelle) !

Moi qui suis une addicte du concept de webcam sur Chaturbate et qui adore m’exhiber, je parviens même à arrondir mes fins de mois ! La classe, non ?

Comme toutes les jeunes étudiantes habitant Paris, les bourses et aides au logement ne suffisent pas à couvrir mes dépenses. Chaturbate me permet d’allier plaisir sexuel et confort financier. C’est une amie de la fac qui m’en a parlé quand je lui ai dit que j’aimais stimuler ma libido en fréquentant les clubs libertins.

 Certains trouveront ma démarche avilissante. C’est leur droit ! D’autres me jugeront sans même chercher à comprendre mes motivations Dommage qu’ils soient si étroits d’esprit !

Je n’ai pas honte d’être une camgirl et encore moins de m’adonner aux plaisirs solitaires.

Je suis venue vivre à Paris pour poursuivre des études de sociologie. Je suis passionnée par les comportements et les relations humaines. Les grandes villes m’attirent pour la diversité de population qu’elles accueillent. A seulement 21 ans, je suis une jeune femme épanouie, sans tabous et qui a soif de nouvelles expériences.

Comme vous l’aurez compris, je suis très libérée. Curieuse de mon anatomie, j’ai commencé à me masturber très jeune.

J’avais besoin de me caresser pour comprendre comment fonctionne l’orgasme féminin. Certaines femmes ne parviennent jamais à savoir ce qui les excite et leur ferait du bien.  

Depuis, mon bien-être passe avant tout par mon épanouissement sexuel et la réalisation de mes fantasmes. J’assume parfaitement mes pratiques sexuelles et je revendique les bénéfices de la masturbation féminine.  Je refuse de connaître la frustration et d’être reléguée au rang de celle qui doit faire jouir un homme au détriment de sa propre satisfaction sexuelle.  

 Plus jeune, je n’étais pas enthousiaste en songeant aux relations virtuelles.

Mon inscription sur Chaturbate m’a donné le goût de l’exhibition.

Une nouvelle voie vers la jouissance s’est ainsi ouverte à moi. 

Si vous aimez les petites blondes aux yeux bleus, vous pouvez retrouver mon profil sous le pseudo « Clitorine » sur Chaturbate. J’ai déjà un fanclub très assidu au sein duquel je serai ravie de vous accueillir comme nouvel(le) adepte.

Dans la vie, il ne faut pas craindre d’expérimenter de nouvelles choses, c’est ainsi que nous nous élevons.

Afin d’éveiller votre curiosité, je reprends mon récit de la soirée passée…

Il est 23h30, j’ai surfé sur Madintouch.com pendant 2 bonnes heures à la recherche d’un couple libertin pour mon prochain week-end à Nice. J’ai fait la connaissance de plusieurs couples très coquins et ces échanges sensuels m’ont sérieusement excitée. Je ressens une envie irrépressible d’assouvir mon désir de plaisirs solitaires.

Je me connecte sur mon compte Chaturbate, je préviens mes adeptes que je suis en ligne (grâce à un outil du site prévu à cet effet).

A l’idée de faire un show, je suis d’ores et déjà tout émoustillée et je sens mon entrejambe qui commence à s’embraser.   

J’allume quelques bougies parfumées au jasmin. La fragrance qu’elles libèrent dans l’atmosphère de ma chambre me transporte déjà au pays des délices.

J’ajoute de la musique éléctro chill en fond sonore. L’ambiance est désormais tout à fait propice à la volupté.  

Je m’allonge sur mon lit, vêtue d’un peignoir en soie rouge et de lingerie noire très sexy (push-up, string, porte-jarretelles et bas résilles). L’ordinateur est posé sur ma table de chevet et ma webcam branchée. Je prépare également mon lush Lovense.

Ainsi, les voyeurs peuvent déclencher les vibrations de mon sextoy en envoyant des tokens.

Ce petit gadget pimente le jeu et apporte une certaine interactivité que j’apprécie particulièrement.

Je relève ma chevelure en queue de cheval afin de dégager ma nuque et de mettre en évidence la naissance de mes seins. J’ai la chance d’être pourvue d’une poitrine généreuse et harmonieuse. Pourquoi me priverais-je de jouer de ce bel atout que mère-nature m’a donné !

D’autant que l’effet qu’elle produit sur l’exaltation masculine décuple mes ardeurs érotiques.

Déjà 213 voyeurs sont connectés sur ma room ! La soirée promet d’être riche en intensité. J’active le son afin de souhaiter la bienvenue à mes adeptes d’une voix suave et sensuelle. Mon compteur de jetons est crédité de 50, puis, 150, 300, 600 jetons en moins de 5 minutes !

Les messages affluent, ma température corporelle s’amplifie. Je fais glisser langoureusement mon peignoir le long de mon buste. Peu à peu, je dévoile mon décolleté sublimé par mon push-up, jusqu’au nombril. La sensation de la soie sur mon épiderme provoque un frisson qui me parcourt l’échine. 

Je saisis un flacon d’huile parfumée et en déverse quelques gouttes au creux de ma main.

J’enduis le haut de mon corps de ce liquide chaud et velouté. Puis mes doigts effleurent mes tétons et se durcissent instantanément.

Mes seins font partie de mes zones érogènes les plus sensibles. Lorsqu’ils sont stimulés, un désir ardent de sexe s’éveille en moi et mes sensations sont décuplées.

Mêlée au doux parfum d’orchidée qui émane de l’huile, l’exploration charnelle de mes doigts libère un liquide cyprin entre mes cuisses.   

Prise d’un vertige euphorique, j’en oublie mon public !

Je reprends mes esprits quelques instant pour répondre aux membres connectés. Quelle stupeur lorsque je constate que mon compte de tokens a atteint 4 822 ! Le nombre de voyeurs a également explosé. 3 237 personnes sont en train de mater mon exhibition.

Je me délecte de ce petit succès en avalant quelques gorgées de Cognac.

Ma gorge se met à chauffer, le rouge me monte aux joues et ce nectar me désinhibe davantage.

Puis, mes mains se dirigent vers mon pubis. Je retire délicatement mon string maculé de liquide vaginal. Inutile d’utiliser un lubrifiant, mes doigts glissent sur le pourtour de mon clitoris. Il se met à gonfler et un râle de plénitude s’échappe de mes lèvres.

Tandis que mon index et mon majeur droits frottent mon petit gland féminin, ma main gauche caresse mes tétons. J’entends le bruit retentissant des tokens qui déferlent sur ma room. Je redouble d’ivresse. Quel bonheur d’être admirée et récompensée pour se toucher !

Mes draps sont imbibés de la cyprine qui s’écoule de plus en plus abondamment de ma vulve. Tous mes sens sont en ébullition, je brûle d’excitation. Il est temps de faire entrer en scène mon vibromasseur. Ce modèle Lovense permet une pénétration avec stimulation du point G tout en vibrant sur le clitoris. Une belle invention, non ?!

Je me positionne, jambes écartées face à la webcam afin de régaler mes voyeurs.

Je n’ai pas encore introduit mon jouet qu’il se met déjà à vibrer vigoureusement. Le son de la profusion de tokens qui tombent devient assourdissant. Je suis obligée de diminuer le volume sur mon ordinateur.

Je glisse mon sextoy connecté le long de mon corps jusqu’à l’orée de mon vagin où il pénètre sans effort.

Les vibrations sont très intenses, les tokens ne cessent d’actionner mon jouet. Je savoure alors ce moment d’allégresse, mes lèvres se tordent de plaisir et mes paupières se ferment. Cette délicieuse sensation me conduit jusqu’à l’étourdissement.

J’ouvre les yeux et adresse un pouce levé à mes adeptes pour leur signifier mon extase. J’oriente mon vibromasseur contre mon clitoris. Je suis soudainement propulsée dans un état de jouissance extrême. Les sensations que me procurent les vibrations sont indescriptibles. Mon corps est parcouru de spasmes, mon dos se cambre et mes pointes de pieds se tendent.

Je sais que je ne vais pas tarder à exploser.

Alors, pour faire durer le plaisir, je désactive le stimulateur clitoridien et commence à effectuer des va-et-vient. Mon bassin se met à onduler, ma main effectue des mouvements de plus en plus rapides.

Ma peau ruisselle de sueur, la tension sexuelle qui règne dans l’atmosphère de ma chambre doit être palpable.

Je jette un œil sur ma room. Mon compte affiche un crédit de 12 137 tokens ! 7 129 viewers sont connectés et me regardent m’exhiber !

Pourtant, je ne suis en ligne que depuis 40 minutes.

Je referme les yeux et poursuis mon étreinte. Les allers-retours de mon vibromasseur combinés aux vibrations me transportent dans une autre dimension. Je suis sur un petit nuage.

Je décide de réactiver le stimulateur clitoridien. L’effet est immédiat, j’atteins le paroxysme de la jouissance. Les gémissements jaillissent de ma bouche de plus en plus fort. Mon corps tout entier bouillonne tel un volcan avant d’entrer en éruption.

Soudain, l’explosion a lieu ! Un puissant orgasme envahit tout mon être, je tutoie les étoiles. J’ai atteint une plénitude qui me transcende. Quel délice !

Puis, je retire mon sextoy, mes cuisses se resserrent et mon corps bascule sur le côté.

Pendant quelques minutes, je suis complètement déconnectée du reste du monde. Je me délecte de cette sensation. Je me réjouis du bien-être qu’elle me procure.

Une fois mes émotions quelque peu dissipées, je remercie mes adeptes et me déconnecte de Chaturbate.

Si je vous disais combien de tokens créditent mon compte, vous ne me croiriez pas !

Désormais, je n’ai plus qu’une seule envie : me prélasser dans un bon bain chaud et me blottir dans les bras de Morphée.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.