Libertinage : Témoignage avec l’avis d’un homme débutant sur Wyylde

Mon libertinage sur Wyylde (inscription ici) commença le jour où ma femme et moi avons décidé, pour sauver notre relation, ou pour y mettre fin, de s’autoriser à avoir des aventures d’ordre sexuel hors couple… Il est important de savoir que nous sommes depuis divorcés.

J’ai toujours eu un véritable penchant pour le sexe, depuis longtemps, et ce, malgré une timidité maladive dans mon enfance. J’ai franchi les étapes de mon acculturation sexuelle jusqu’à mes 40 ans. Passant progressivement des bisous, aux caresses, avec des filles et des garçons, aux relations sexuelles proprement dites jusqu’à rencontrer celle qui a partagé ma vie pendant près de 15 ans.

Et c’est ainsi que du haut de mes 40 années, je me lançai dans ce que l’on peut appeler le libertinage. L’option choisie fut de m’inscrire sur des sites de rencontres coquines tel que Wyylde mais avec une petite préférence pour Madintouch. Après quelques mois de discussion, je rencontrai celle qui est désormais une amie, ma première expérience hors couple.

Une soirée, un bar dédié au libertinage d’ambiance, un hôtel, une relation sexuelle, de la sensualité et un énorme respect.

Ainsi j’ai rencontré ma première conquête, après quelques semaines d’échange virtuel. Je la retrouve sur la place de son village, l’emmène en voiture jusqu’à la ville voisine. Nous buvons et nous nous restaurons, et décidons d’aller à l’hôtel. Les corps se libèrent et c’est l’extase, jusqu’à l’épuisement. Elle deviendra ma première amie libertine, et tout simplement une amie aujourd’hui.

Puis, il y eut l’occasion d’oser aborder une collègue de travail à qui je lançai des messages subliminaux. Elle finit par m’inviter à boire un café, ce jour où nous avons parlé de notre liberté sexuelle. Je m’autorise ce jour-là à glisser ma main dans son dos et nous laisserons alors nos corps s’ébattre et se mêler. Elle devint alors, et depuis plus de 4 ans, ma partenaire de jeu, que certains appellent sexfriend.

Elle fera l’objet d’un chapitre particulier.

S’enchaînent alors diverses rencontres avec des femmes de tout âge, de tout horizon, et n’ayant pour objectif commun que le plaisir des sens et le désir physique. A chaque fois, le scénario est différent et suscite une réelle excitation. Aborder une joggeuse sexy pour l’entraîner dans ma voiture et la prendre fiévreusement dans les bois. Retrouver une femme mâture sur le parking d’un supermarché et la suivre chez elle pour connaître le plaisir buccal comme jamais. Rencontrer une ronde coquine autour d’un verre et la suivre dans sa colocation pour un délire sexuel mémorable.

Ce premier chapitre prit fin avec la dernière relation partagée avec celle qui fut ma femme pendant près de 15 ans. Ce qui devait sauver notre couple révéla notre envie de voir autre chose et d’autres personnes.

Cependant, le 25 décembre, comme un dernier cadeau, nous eûmes un feu d’artifice final, qui devait être le summum de nos ébats…

Chapitre 2 : libertinage avec Jenny

libertinage

Qui est Jenny ?

C’est ma sexfriend sur Wyylde à présent, nous sommes à la base collègues de travail et nous sommes retrouvés sur la voie du libertinage car nous avons la même vision des relations humaines. Nous ne voulons plus nous inscrire dans des histoires amoureuses… trop souvent déçus, mais dans le plaisir des sens.

Avec Jenny, nous avons exploré, en duo, en trio ou en quatuor, les divers recoins de notre sexualité, avec sa dose de soumission, de domination, d’exhibitionnisme et de naturisme. Cette quête étant toujours vivace à ce jour.

J’évoquerai dans un premier temps les lieux dits insolites dans lesquels nous nous sommes ébattus sans retenue !

Dont voici une liste non exhaustive : sur une plage naturiste, dans les dunes, dans la voiture en différents lieux, dans les bois, au milieu des vignes, dans les marais, sur une table de pique-nique d’aire de repos, dans un parking souterrain, au bord de la route sur le capot, derrière la pharmacie du village, contre le mur de la boulangerie, derrière le muret du salon de coiffure.

Je développerai ici la soirée du stade municipal. Nous décidâmes un soir vers 22h, très excités, d’aller baiser sur le terrain du stade municipal. Cette soirée fut mémorable car nous nous sommes retrouvés totalement nus au milieu du terrain et avons baisé comme des bêtes. Au moment de rentrer, Jenny ne retrouva pas son string noir, et il faisait trop sombre pour le chercher ; j’imposai alors à la miss de rentrer les jambes et les fesses nues chez elle en traversant le village sur une distance d’environ 500 mètres.

En gentleman, je décidai le lendemain matin d’aller récupérer à la lumière du jour son string que je retrouvai humide de la rosée à l’heure où les agents municipaux arrivaient pour entretenir le terrain.

une minute plus tard, c’était foutu.

Comme je le précisais plus tôt, nous avons fait des rencontres avec des hommes ou des couples pour des soirées privées, coquines, sensuelles mais avant tout sympathiques où le sexe n’est pas le seul centre d’intérêt. En tant qu’épicuriens, nous aimons ces soirées où nous mangeons bien, nous buvons de bons coups et nous discutons de nos vies ; et qui peuvent se terminer en jeux sexuels aussi, ou pas car nous ne nous jetons pas sur tous nos invités même si nous parlons librement de nos orientations.

Pour conclure ce chapitre, je voudrais revenir sur une anecdote, pour le coup, très chaude sur la perversité de Jenny, qui nous a réunis un soir avec son autre sexfriend.

Après un apéro dinatoire où le feeling passa avec ce charmant homme, elle décida de nous bander les yeux et de nous entraîner dans sa chambre, où elle avait échafaudé un scénario.

Elle nous obligea à nous sucer mutuellement avant de m’intimer l’ordre de m’asseoir sur le sexe tendu de mon comparse et de me laisser dans un coin pendant qu’elle se faisait prendre par lui, et de finir cet ébat par une éjaculation sur ma poitrine. Le second acte fut inverse, car j’eus le droit de sodomiser le jeune homme, puis de la sodomiser elle avant de lui éjaculer sur le visage…

Superbe soirée de libertinage avec un avis Wyylde réussi !

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.